Covid et emploi des jeunes : étudiants et diplômés en colère

par La rédaction

Covid et emploi des jeunes ne font pas bon ménage. Les syndicats d’étudiants ont récemment demandé un “plan d’urgence” d’1,5 milliard et la hausse des aides au logement. Les jeunes diplômés, de leur côté, peinent à trouver un emploi. Malgré la prolongation du dispositif “Un jeune une solution”, la situation des jeunes ne semble pas s’améliorer. Retour sur leur situation et la nouvelle aide mise en place pour les accompagner.

Covid et emploi des jeunes : étudiants et diplômés en colère

Les étudiants sont descendus mercredi 20 janvier dans la rue pour faire entendre leur voix, et défendre leurs conditions de vie et d’études. En effet, 50% des 3 millions d’étudiants en France ont souffert de solitude ou d’isolement pendant le confinement et 31% étaient en détresse psychologique en 2020, contre 21% en 2016. Ceux d’entre eux qui viennent d’être diplômés peinent à trouver un emploi, tous niveaux d’études confondus. D’après un sondage de la Fédération Syntec Conseil, près de la moitié des jeunes diplômés bac + 5 recherchent toujours un emploi et un peu moins d’un jeune sur deux n’avait toujours pas trouvé de travail six mois après avoir été diplômé, contre un sur quatre avant la crise.

Une nouvelle aide pour les anciens étudiants boursiers

Pour soutenir les moins de 25 ans en situation de précarité, la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Elisabeth Borne a communiqué le 8 janvier son intention de bâtir “la garantie jeunes universelle”. Lancée sous François Hollande, la garantie jeune assure aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne travaillent pas et ne font pas d’études une bourse mensuelle de 497€. La ministre du Travail préfère unifier plusieurs dispositifs qui ont fait leurs preuves, plutôt que d’étendre le RSA pour les jeunes.

En plus de l’extension de la garantie jeune à 100 000 précaires supplémentaires, le décret 2020-1789 du 30 décembre 2020 institue une aide financière exceptionnelle à destination des jeunes diplômés en recherche d’emploi anciennement boursiers de l’enseignement supérieur. Entré en vigueur le 18 janvier 2021, le dispositif s’adresse uniquement aux chercheurs d’emplois bac + 5 ou plus, de moins de 30 ans, qui viennent de terminer leurs études et qui étaient boursiers l’année dernière (ou qui le seront cette année). Grâce à cette aide, renouvelable pendant 4 mois, l’ex-étudiant bénéficie de 70% du montant mensuel de la bourse. Celle-ci est majorée de 100€ s’il ne vit plus chez ses parents.

Quelles sont les conditions requises ?

  • être inscrit chez Pôle Emploi
  • avoir obtenu un diplôme bac + 5, ou plus en 2020 ou 2021
  • avoir obtenu une aide de l’État ou des collectivités locales pendant sa dernière année d’études

Sans oublier les initiatives qui aident les jeunes à trouver un emploi. La plateforme “Un jeune une solution”, lancée le 19 décembre, regroupe 65 000 offres d’emploi. Adecco France a lancé un dispositif cet hiver pour embaucher 15 000 “CDI apprenants” avant fin 2021. 3 000 CDI ont déjà trouvé preneurs, et un tiers d’entre eux ont moins de 26 ans.

Philippine Sander

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire