Replay webinar RH : Comment mettre en place une stratégie de montée en compétences innovante pour relever les défis de demain ?

par La rédaction

La montée en compétences des collaborateurs est le principal défi d’aujourd’hui et de demain. Depuis le début de l’année 2020, la crise économique et la Covid-19 ont amplifié le besoin pour les salariés d’acquérir de nouvelles compétences. Un besoin personnel qui va de pair avec un réel besoin au sein même des entreprises, bien obligées de suivre les évolutions du monde pour rester dans la partie. 

Qu’en est-il aujourd’hui des compétences au sein des organisations ? 

Une récente étude de Degreed sur l’état des compétences affirme que la crise économique que l’on traverse actuellement a accéléré une demande d’acquisition de nouvelles compétences chez 39% des travailleurs français (60% à travers le monde). Pour autant, ces derniers mois, les entreprises enregistrent une nette baisse des opportunités de développement proposées à leurs salariés. Cette situation et cet écart entre l’offre et la demande affectent la confiance des collaborateurs et donc, par ricochet, leur motivation au travail et leur fidélité. En France, 49% d’entre eux déclarent se sentir plus stressés qu’avant. Ce qui, à terme, peut avoir un réel impact sur les entreprises. 

Mettre en place une stratégie de montée en compétences pour affronter l’avenir

Un déficit de compétences aujourd’hui peut rapidement se transformer en erreur stratégique demain. Pour éviter cela, il est primordial de mettre en place dès maintenant une stratégie de montée en compétences. Pour y parvenir, certaines entreprises comme Renault ont très vite mis en place une offre de formation digitale et à distance. Notamment pour aider les collaborateurs à amplifier leurs compétences sur ce nouveau travail à distance, sur la data, les outils du digital ou encore sur la capacité à prendre des décisions et gérer des priorités. 
Finalement, il est primordial pour réussir cette montée en compétences d’orienter les collaborateurs vers des ressources et relations permettant de développer ces compétences. Et ce de manière constante, et non plus une ou deux fois dans l’année. Il est également important de lui apporter des projets et des missions qui correspondent à leurs centres d’intérêts, et bien évidemment des retours permettant de mesurer les compétences acquises. 

Une montée des compétences indispensable pour garder un métier

Les évolutions que les entreprises connaissent vont, peu à peu, réduire le nombre d’emplois associé à un métier. Sur du long terme, certains secteurs ou certains métiers peuvent également disparaître. Soit parce qu’il n’y a plus d’activité, comme on a pu le voir durant la crise pandémique du Covid-19. Soit parce que le besoin de poste se réduit. Selon un rapport de Dell et l’Institut pour le futur, 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore aujourd’hui. Alors forcément, les parcours de formations et la montée des compétences des collaborateurs est le plus grand défi pour les emmener sans difficulté vers d’autres métiers. 
 
Si la montée en compétences des salariés peut être synonyme de peur de la part des entreprises, elle est pourtant bel et bien nécessaire pour relever les défis de demain. Dans un contexte incertain qui ne cesse d’évoluer, les entreprises et les collaborateurs ont aujourd’hui le devoir de se démarquer, d’apporter de la valeur au marché, et ce par les nouvelles compétences qu’ils se doivent d’acquérir au quotidien. 
Margot Pyckaert 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire