Replay Webinar RH : Recrutement inclusif. Et si on recrutait un talent, des compétences, plutôt qu’ un handicap ?

par La rédaction
.

Le recrutement inclusif est devenu essentiel dans un monde où le nombre de bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE) ne fait qu’augmenter. Aujourd’hui, ils sont près de 2,7 millions à être concernés, et le seront bien plus encore demain. Si certains handicaps sont visibles, d’autres le sont beaucoup moins. Et la majorité des personnes qui en souffrent représente un véritable vivier de talents. 

Travailleurs handicapés : les tendances actuelles du marché 

Pourquoi le recrutement inclusif ? Aujourd’hui, 8,2% de l’ensemble des demandeurs d’emploi sont bénéficiaires de l’obligation d’emploi et inscrits à Pôle emploi. Soit près de 500 000 au total. Pour ces personnes, il faut en moyenne 883 jours avant de trouver un travail, contre 668 jours pour l’ensemble des publics. Tous ces chiffres, bien sûr, tendent à relativiser en fonction des bassins d’emploi, en fonction des villes et en fonction des types de handicaps.

Le principal frein qu’ont aujourd’hui les entreprises à employer une personne en situation de handicap est la méconnaissance du handicap. Beaucoup s’arrêtent devant leurs préjugés, parce que tout ce qui n’est pas connu fait peur. Pour autant, une personne qui a eu un cancer, une sclérose en plaques, ou qui est atteinte d’une déficience visuelle peut être emplie de talent. 

Les solutions existantes pour aider les entreprises dans le recrutement inclusif

Il existe divers leviers d’aide aux entreprises pour favoriser le recrutement inclusif. L’aide exceptionnelle à l’embauche d’un travailleur handicapé, d’abord, qui est versée à hauteur de 4 000€. On retrouve ensuite l’aide à l’emploi des travailleurs handicapés (AETH). Ainsi que l’aide à l’accueil, à l’intégration et à l’évolution professionnelle des personnes handicapées. Ou encore l’aide à l’adaptation des situations de travail. Et bien d’autres encore. Cependant, inclure des personnes en situation de handicap en entreprise n’est pas forcément synonyme de complications. Il suffit parfois d’aménager leur bureau d’un siège ergonomique, ou alors d’une table spécifique. Pour attirer, sélectionner et recruter les meilleurs talents -y compris les talents en situation de handicap- l’outil SmartRecruiters peut se révéler très bon partenaire. 

Le recrutement inclusif comme stratégie pour les entreprises

Le marché du travail actuel est très en retard sur le recrutement inclusif. Beaucoup d’infrastructures ne sont pas encore adaptées, et le personnel rarement formé. Pourtant, un travailleur handicapé possède de multiples avantages pour une entreprise :  exploiter le vivier de talent caché, mettre en avant la diversité, améliorer l’esprit d’équipe et la cohésion, améliorer l’empathie, ainsi que la communication et l’image de l’entreprise. Bien souvent, un travailleur handicapé sera également plus costaud, plus résistant qu’un salarié lambda. Plus motivé également. 

Aujourd’hui, les entreprises partent bien souvent du principe que le handicap est un problème. Et c’est justement ça, qui est un problème. Il est judicieux et urgent de revoir la stratégie RH en place pour laisser place à un recrutement plus inclusif. Pour ça, il ne faut pas forcément parler de handicap, mais plutôt de diversité. Parce que c’est bien cela qui va apporter une réelle plus value aux entreprises et aux équipes qui les composent. 

Margot Pyckaert 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire