La Qualité de Vie au Travail : Conciliation des Temps de Vie !

par La rédaction

D’après le Baromètre Santé et Qualité de Vie au Travail de Malakoff Humanis, les salariés ont une meilleure perception de la QVT, avec des entreprises plus engagées sur le sujet. L’ambiance, les relations avec les collègues (52%), la reconnaissance au travail (45%), et la rémunération globale (42%) sont les 3 critères déterminant de la Qualité de Vie au Travail pour les salariés interrogés. Nous retrouvons, en 4ème position, la conciliation vie privée / vie professionnelle (35%) (vs.46% des managers).
 

PLUS D’1/3 DES SALARIÉS ÉPROUVE DES DIFFICULTÉS À CONCILIER VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PERSONNELLE !

Pour essayer de trouver une solution efficace pour contrer cette difficulté, les interrogés préféreraient bénéficier d’horaires de travail plus souples (47%), d’une réduction du temps de travail (31%), la possibilité du télétravail (25%) et enfin, des solutions de garde des enfants (16%).
Des initiatives existent, voyons quelques pistes d’actions, qui permettraient de mieux concilier nos temps de vie :
Horaires de travail plus souples : possibilité de commencer plus tard, finir plus tôt, s’absenter pendant la journée quand cela est nécessaire
Réduction du temps de travail : le 4/5ème souvent proposé aux femmes dans le cadre du congé parental d’éducation à temps partiel. Peut-être une piste pour lutter contre le présentéisme, avec la possibilité de mettre à profit son temps dans le mécénat de compétences ?
La possibilité de télétravail : flexibilité des agendas pour mieux s’organiser, avec maximum 2 journées par semaine de télétravail, pour maintenir la cohésion d’équipe et l’appartenance dans l’entreprise
Des solutions de garde pour les enfants : un panel de services avec des crèches au bureau, un soutien scolaire via une plateforme ou tout simplement l’arrêt des réunions le soir…
 

UN ÉQUILIBRE ENTRE LES TEMPS DE VIE A REDESSINER

L’empiètement du travail sur la vie personnelle est relativement stable depuis 2016 pour l’ensemble des salariés, mais de plus en plus marqué chez les cadres (46%) (vs. 36% non-managers) qui éprouvent des difficultés à concilier leur travail avec leurs autres engagements.
47% (vs. 23% non-managers) consultent les mails professionnels en dehors du travail (le matin, le soir, en week-end)
59% (vs. 35% non-managers) restent joignables pendant leurs congés
36% (vs. 16% non-managers) travaillent de plus en plus souvent chez soi, en plus des horaires de travail
 
Certes, le télétravail est un gain de temps (environ 1h32 de transport par jour en moyenne en Ile de France), néanmoins le travail s’invite à la maison. C’est à chaque collaborateur / manager de poser un cadre clair et bienveillant envers soi : délimiter une zone de travail, de préférence dans un espace fermé, pour s’isoler et se concentrer, puis se fixer une plage horaire entre temps de travail et temps de repos. Il y a néanmoins encore quelques dérives du télétravail, quand il n’est pas intégré dans une démarche QVT : flicage, isolement social et souci d’équité dans la répartition des tâches dans l’équipe. Certaines entreprises ont même décidé de mettre en place une politique de déconnexion, pour respecter la vie privée de leurs collaborateurs en week-end ou en soirée, et accessoirement respecter la réglementation !
 

RÔLE DU MANAGER ?

Le manager 2.0 est au cœur de la transformation de son entreprise, avec des enjeux de taille : des changements organisationnels et une accélération du rythme de travail, qui s’accompagne d’une hausse de la pénibilité physique perçue et d’une pression psychologique, qui ne diminue pas.
Son management de proximité, souvent plébiscité par les Millennials, le met dans une posture de manager-coach, en plus de son rôle de manager leader, pour renforcer la confiance de chacun des collaborateurs dans leurs compétences et leurs complémentarités, faciliter la cohésion d’équipe et fédérer une valeur commune, pour souder le groupe face à un objectif. Le manager-coach accompagne et aide ses collaborateurs, pour mieux collaborer ensemble et veiller à l’équilibre des temps de vie, au service du groupe, pour la réussite de tous.
 

SALARIES AIDANTS

Qu’en est-il des salariés aidants ? Un autre enjeu pour l’entreprise de les accompagner dans la conciliation de leur vie privée et leur vie professionnelle. Avec le vieillissement de la population, déjà 11 millions de personnes en France aident un proche en situation de handicap ou de perte d’autonomie, et la situation n’est pas près de changer !
 

NOUVELLES ASPIRATIONS

J’observe aussi une capacité croissante à l’autonomie, à condition de travailler dans un climat de confiance dans un environnement de travail bienveillant. Dans le même registre, il est aussi important de savoir « dire non », pour mieux s’organiser et apprendre à prioriser ou déléguer les tâches, si nécessaire. L’estime de soi et la confiance dans les managers / collaborateurs seront nécessaires pour franchir le pas.
 
Concilier vie privée et vie professionnelle demande parfois un peu d’imagination. Seriez-vous prêt.e à oser sortir de votre zone de confort ?
Direction vers une plus grande diversité de la conception du travail de demain : connaissez-vous le regroupement d’employeurs ou le Shashing ?
Le regroupement d’employeurs : une nouvelle tendance des travailleurs à réinventer le CDI
Le groupement d’employeurs, sous forme associative ou de société coopérative, a vocation à recruter des salariés en contrat à durée indéterminé (CDI) afin de les mettre à disposition en temps partagé auprès des entreprises membres, selon leurs besoins. Il peut également apporter à ses membres son aide ou son conseil en matière d’emploi ou de gestion des ressources humaines. Ainsi les salariés effectuent des périodes de travail successives ou alternatives auprès de chacune des entreprises adhérentes au groupement.
 

Le slashing : aujourd’hui une minorité, demain, un modèle généralisé ?

Le multi-emplois, aussi appelé “slashing”, est une nouvelle forme de travail, qui semble s’enraciner. C’est ce que font aujourd’hui 2,3 Millions de Français, en mêlant 2 ou 3 activités en parallèle. Ces personnes, qui cumulent plusieurs emplois, parfois très éloignés les uns des autres, parfois très complémentaires, sont appelés des “slasheurs”.
Cet anglicisme fait référence à la barre oblique du clavier (slash en anglais), qui permet de séparer les éléments.
 

Mais alors, s’agit-il d’une situation subie ou volontaire ?

Alors oui, le “Slashing” est parfois une situation subie, notamment pour des raisons financières. Mais c’est aussi, et de plus en plus, notamment chez les jeunes générations, un choix assumé : le “multi-métiers” est en effet aussi perçu comme un moyen de s’épanouir en tant qu’individu au cours d’une carrière, de casser une routine ou de naviguer dans des mondes différents…
 
Vous l’aurez compris, ce ne sont pas les initiatives, qui manquent pour trouver l’équilibre dans nos vies. Repenser les frontières entre vie privée et vie professionnelle est l’affaire de tous, tout en tenant compte de nos différents styles de vie (célibataire, en couple, famille ou divorcé.e avec la garde alternée).
 
Angelika Mleczko
Consultante en Qualité de Vie Travail
L’étincelle CHO
 
Sources de cet article :
Baromètre Santé et Qualité de Vie au Travail – enquête annuelle en 2019 – 11ème édition – Malakoff Humanis
Indice du Capital Humain en entreprise : restitution de l’étude en 2019
Comment les conditions de vie au travail ont-elles évolué au cours des 10 dernières années ?
 
 

Articles RH relatifs

2 commentaires

Blog Share(d) | Blog des familles | L'impact de la pandémie sur l'équilibre des temps de vie mars 16, 2021 - 6:15

[…] [2] https://www.myrhline.com/actualite-rh/la-qualite-de-vie-au-travail-conciliation-des-temps-de-vie.htm… […]

Répondre
Blog Share(d) | L'impact de la pandémie sur l'équilibre des temps de vie | Blog Share(d) mars 16, 2021 - 6:26

[…] 2] https://www.myrhline.com/actualite-rh/la-qualite-de-vie-au-travail-conciliation-des-temps-de-vie.htm… […]

Répondre

Laisser un commentaire