Le portage salarial : Pour qui ? Pour quoi ?

par La rédaction

Longtemps resté confidentiel, le portage salarial a connu une forte croissance depuis les années 2000. Le Code du travail le définit comme étant « un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clients ».
Christine Delannoy, Chargée du Développement et de la Communication chez Ad’Missions nous présente le fonctionnementdu portage salarial.

 

Portage salarial : Pour qui ?

Le portage salarial s’adresse à toute personne ayant des compétences et une expérience reconnues sur le marché. Il permet d’intervenir à la mission pour répondre aux besoins avérés des entreprises qui cherchent à s’adjoindre des compétences externes. C’est une façon de  travailler en toute autonomie. Ce mode de fonctionnement offre la possibilité de développer son chiffre d’affaires auprès de sa propre clientèle et de percevoir une rémunération sous forme de salaire.

Jeunes diplômés, cadres en activité ou en recherche d’emploi, consultants, retraités, tout un chacun peut recourir à cette solution pour démarrer dans la vie active, garder une activité salariée, générer des revenus complémentaires ou tester son projet avant de créer.
Aujourd’hui, on compte entre 25000 et 30000 portés en France, essentiellement avec une expertise dans le domaine du conseil, de la formation et plus généralement des prestations intellectuelles, même si d’autres métiers plus manuels ou artisanaux sont également représentés en portage. Il existe près de 200 sociétés de portage en France : à vous de faire le bon choix !

Le contrat de prestation et le contrat de travail

Le consultant négocie lui-même sa mission auprès de son client. La société de portage se charge ensuite de mettre en place le contrat commercial (élaboration et/ou validation des modalités contractuelles de chacune des interventions en clientèle : proposition commerciale, devis, bon de commande, acompte, etc.) et de facturer la prestation.
L’intervenant bénéficie du statut de salarié en signant avec la société de portage un contrat de travail type CDD ou CDI, fonction du volume d’activité généré. La société de portage procède aux différentes déclarations fiscales et administratives le concernant : assurance maladie, chômage, caisses de retraite, Urssaf … Bien entendu, le consultant peut avoir plusieurs missions dans le mois, pour plusieurs clients différents, ce qui donnera lieu à un contrat de travail unique.

La rémunération

Les frais de gestion sont établis sur la base du chiffre d’affaires facturé (honoraires et éventuels achats en sous-traitance). Le pourcentage varie de 3 % à 15 % sur le marché, avec un taux moyen de 10%, en fonction du chiffre d’affaires annuel de l’adhérent. A cela vont s’ajouter les cotisations patronales et salariales. Pour un montant de facturation HT donné, un consultant perçoit environ 50% en rémunération nette globale.
Cela peut aller au-delà. La société de portage doit être en mesure de proposer à ses salariés une ingénierie salariale optimisée à travers les frais de fonctionnement (transport, repas, achats de fournitures…), la possibilité d’ouvrir un PEE (Plan d’Epargne Entreprise) et une participation aux résultats de l’entreprise.

Un accompagnement complet et personnalisé

Dès sa première mission, le consultant dispose d’un interlocuteur privilégié, responsable du suivi de son dossier. Il va l’accompagner dans la gestion quotidienne de ses activités : devis, élaboration du contrat commercial et de travail, facturation, notes de frais, règlements fournisseurs, situation de son compte …
 
Son rôle est d’apporter à l’intervenant sa capacité de conseil et d’aide à la décision dans différents domaines : stratégie, développement commercial, changement de statut, besoin de formation, évolution de compétences…

Les synergies d’un réseau de consultants

Etre consultant en portage salarial, c’est avoir fait le choix de privilégier sa liberté  individuelle et la gestion de son temps de travail, tout en conservant un statut de salarié. En choisissant sa société de portage, il doit pouvoir s’assurer d’intégrer un véritable réseau d’experts et de pouvoir y développer des synergies avec les autres consultants. Cela a pour double effet de favoriser l’échange d’expériences et de lutter contre le risque potentiel d’isolement de chacun. 

Les avantages pour les entreprises

Dans un contexte économique où les entreprises souhaitent maîtriser leur masse salariale, tout en continuant de vouloir se développer au travers de projets bien définis, l’utilisation du portage salarial est une solution souple et efficace pour recourir à des compétences externes pointues.
 
Les avantages sont multiples :
 
La réactivité et la flexibilité : face à une demande urgente, à un nouveau projet, faire appel à un consultant porté est une solution rapide à mettre en œuvre. L’entreprise adapte son effectif immédiatement, en fonction de ses besoins. Cela lui permet de gérer au mieux les variations d’activité et de s’adjoindre des compétences non présentes dans ses équipes, sans augmenter ses effectifs.
 
La facilité d’une mise en œuvre rapide : L’arrivée d’un consultant peut se faire dans un délai très court. Il est choisi par l’entreprise. Soit le consultant est déjà en portage salarial, et le démarrage de sa mission peut se faire après signature du bon de commande par l’entreprise cliente. Soit il n’est pas encore en portage, et dans un délai très réduit, il choisit sa structure pour devenir adhérent, ce qui lui permet d’émettre son premier bon de commande.
 
Une gestion simplifiée : la gestion administrative est allégée puisque la mission prend la forme d’une prestation de services. L’entreprise signe un bon de commande avec la société de portage salarial et reçoit une facturation conforme à ce qu’elle a négocié avec son consultant.
 
Des coûts totalement maîtrisés : le budget alloué à la mission est parfaitement connu. L’entreprise achète une prestation précise, dans un temps limité qui n’entraine pas de coûts supplémentaires.
 
Depuis sa création en1997, Ad’Missions, qui représente aujourd’hui 40M€ de CA avec un réseau de 4500 adhérents actifs, a acquis une réelle expertise dans son domaine d’activité. Quotidiennement, son équipe de 30 permanents accompagne ses consultants sur toute la France, dans le développement de leur activité.
Ad’Missions est membre fondateur du SNEPS (Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial) et membre titulaire de la CICF Management (Chambre de l’Ingénierie et du Conseil de France)
 
 
 
Christine Delannoy
Chargée de Communication
Ad’Missions
 
 
 

Pionnier de l’ingénierie salariale ( Portage Salarial ) aujourd’hui reconnu comme l’un des acteurs majeurs du secteur, AD’MISSIONS représente un réseau de huit agences (Paris, Province), plus de 30 collaborateurs permanents et plus de 4500 consultants, cadres, ingénieurs et consultants exerçant dans différents domaines : informatique, médias, électroniques, industrie, qualité, logistique, marketing, communication, conseil, études, formation…
Fondée en 1997, est membre de la Chambre de l’ingénierie et du Conseil de France (CICF) et du Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial (SNEPS).
Les avoirs des consultants sont garantis par la CEGI, un organisme qui s’est porté caution solidaire avec AD’MISSIONS.
AD’MISSIONS bénéficie également du label Portage Ethique, délivré par le SNEPS, qui contrôle et valide la conformité des engagements de la société vis-à-vis de ses adhérents-salariés et de l’environnement économique et réglementaire : clients, organismes sociaux …

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire