Parole de RH : Recruter en province

par La rédaction

Recruter en province : un défi de tous les jours, pour les professionnels des ressources humaines. Pourquoi le recrutement en province est-il un défi ? Quels sont les enjeux de ces recrutements ? 

Parole de RH donnée à Alexandre Longuet, responsable recrutement chez MIS.

 

Recruter en province ou comment séduire les candidats ?

Recruter à Paris et recruter en province, ce sont deux défis distincts. Les enjeux sont différents et les attentes des candidats ne sont pas souvent identiques. Être recruteur en province ne veut pas forcément dire récupérer les candidats provenant des grandes villes voisines. Et si l’on ajoute à cela une dose de crise sanitaire, l’équation devient encore plus compliquée.

 

Recruter en province : un défi de séduction

“A Beauvais, en Picardie, on est coincé entre Paris et Lille, il faut donc opérer cette opération séduction pour pouvoir faire venir des candidats qui par la suite resteront et s’y sentiront bien.” Alexandre Longuet

En été, Alexandre connaît un gros pic d’activité dans sa société de maintenance. Les entreprises s’arrêtent et c’est le moment idéal pour réparer les machines. Afin de subvenir aux besoins de tous ses clients, le recrutement est à son pic. Durant l’été 2021, le responsable recrutement a embauché plus de 40 personnes. 

La plupart de ses clients sont proches de Paris, il lui a fallu trouver des candidats issus de la région parisienne. 

Malheureusement les prétentions salariales parisiennes ne sont pas les mêmes qu’à Beauvais. Les salaires sont 20 à 30 % moins élevés à Beauvais qu’à Paris. Les candidats sont donc plus difficiles à convaincre.

Pour recruter en province, il faut savoir séduire car le salaire ne peut pas faire appât de gain. Il faut être imaginatif et trouver des alternatives aux salaires, des outils pour améliorer votre marque employeur.

 

Confinement et recrutement : une situation très compliquée

Lors du premier confinement Alexandre était salarié pour la société ISAGRI. Durant cette période il a recruté 2 personnes. Il considère cela comme le plus mauvais score de sa carrière. 

La crise sanitaire a gelé les envies de changements d’entreprise de nombreux salariés, préférant rester en poste par sécurité.

Par ailleurs, si le confinement a poussé les citadins à déménager vers des zones rurales, nombreux sont ceux qui ont fait machine arrière au regard des différences de salaire entre l’île de France et la province.

 

Parole de RH : les conseils pour réussir ses recrutements en province

On l’aura bien compris recruter en province est un défi de tous les jours. Voici les quelques conseils d’Alexandre pour mener à bien cette mission : 

 

Miser sur l’expérience collaborateur et la marque employeur pour recruter en province

Recruter en province c’est avant tout miser sur autre chose que le salaire. La marque employeur peut être un atout de force pour faire pencher la balance vers la province. Une entreprise familiale avec un management de confiance peut changer la donne pour certains individus. A l’heure où le bien-être en entreprise est primordial, les candidats font de plus en plus attention à la culture de l’entreprise.

“On ne peut pas travailler n’importe où. On peut faire n’importe quel boulot mais pas dans n’importe quelle société.” Alexandre Longuet

La culture d’entreprise doit être en accord avec la personnalité du salarié pour ne pas avoir de mauvaise surprise après son embauche.

 

Jouer sur la franchise et la transparence avant tout pour recruter en province

La franchise ça marche à tous les coups ! Le salaire n’est pas le même qu’à Paris, il faut le dire dès le début. Pourquoi ?

  • Pas de faux espoir pour le candidat
  • Du temps gagné pour le recruteur si le candidat refuse
  • Le début d’une bonne négociation

Être honnête dès le départ permet de nouer des liens solides avec le candidat. Il est également important d’avoir un processus de recrutement clair et défini ainsi qu’une une période de onboarding réussi.

 

Profil du RH : Alexandre Longuet

Parole de RH alexandre longuet - Responsable RH - recruter en provinceAlexandre Longuet est psychologue du travail de formation. Il s’est intéressé aux ressources humaines lors de son ​​travail de recherche en master sur la mise en œuvre des compétences sociales lors de négociations et notamment de négociations syndicales. Après un stage de fin d’études au Canada dans le cabinet d’évaluation de compétences EPSI, il décide de rentrer en France. Il propose à ses collaborateurs canadiens de développer le marché français.

Peu de temps après il quitte EPSI pour se consacrer à des projets personnels. En 2016 il rejoint ISAGRI, un éditeur de logiciels et matériels agricoles en tant que responsable de recrutement. Deux ans plus tard, ISAGRI lui propose une évolution de poste en tant que chasseur de tête. 

Il quitte son poste 2 ans plus tard pour être responsable RH de MIS, une société de maintenance industrielle. MIS collabore notamment avec des grands groupes de tous types de secteur comme Amazon, LVMH, Danone ou encore Purina. Cette société s’occupe de la maintenance préventive et curative des entreprises dans un secteur de 150 km autour de Beauvais.

De par ses expériences professionnelles en tant que recruteur en Picardie, Alexandre est persuadé que recruter en province est un défi de tous les jours.


Margaux Fusilier

Articles RH relatifs

1 commentaire

Recruter en province : est-ce un défi de... septembre 15, 2021 - 4:29

[…] Recruter en province : le nouveau défi des recruteurs proches des grandes villes ? Séduction et appât du gain : quelles sont les astuces ?  […]

Répondre

Laisser un commentaire