Les RH après le coronavirus, quelles sont les pistes à envisager ?

par La rédaction

Depuis quelques semaines, les DRH sont à pied d’œuvre pour reprendre sereinement l’activité sur le terrain et recruteurs, managers et RH ont un rôle considérable à jouer pour façonner le monde du travail de demain. Quelles sont les pistes sur lesquelles s’attarder pour les RH après le coronavirus ?  Comment préparer les collaborateurs à l’après-crise ?

Le développement du télétravail à grande échelle

Le télétravail s’est imposé comme un mode de fonctionnement par défaut pour de nombreuses activités. D’une manière générale, sa perception en est favorable aussi bien pour les employeurs, que pour les salariés. Après les petits chaos du début, le télétravail semble être entré dans les mœurs et le fossé générationnel se réduit considérablement. Pour autant, ce nouveau mode de travail pourrait-il s’installer durablement ? Le confinement a obligé environ ¼ des salariés à travailler de chez eux et cela a joué un rôle d’accélérateur pour certaines entreprises jusque-là réticentes. En effet, certaines d’entre elles souhaitent aujourd’hui en faire la norme, car le blocage psychologique existant semble être levé. Dans les prochaines semaines, des accords de télétravail vont être conclus dans certaines entreprises.

Par ailleurs, l’après-coronavirus sera une période de transition en ce qui concerne le télétravail. Il y aura vraisemblablement une répartition entre les jours au bureau et ceux en home office que le collaborateur pourra réaliser chez lui ou dans un espace de coworking. A cet effet, le coworking est en cours de réflexion au sein des réunions RH notamment pour les entreprises en quête de flexibilité.

La transformation des organisations en profondeur

Le coronavirus semble être l’opportunité pour transformer les organisations en profondeur. Ce dernier a été l’élément déclencheur pour certaines entreprises pour travailler autrement et revoir leur organisation. La crise bouscule les priorités et remet en cause la hiérarchie des métiers. De plus, le télétravail qui s’est imposé de force a entraîné l’utilisation de nouveaux outils de travail collaboratifs qui n’étaient pas utilisés auparavant comme le réseau social d’entreprise ou encore la messagerie instantanée. Il convient d’engager les collaborateurs dans la transformation de l’entreprise et le leadership serait la force qui permet à l’entreprise de se transformer. Pour cela, il convient de s’appuyer sur les méthodes collaboratives impliquant une mobilisation de plus en plus forte des équipes internes. La stratégie, la culture, l’organisation et les process sont vraisemblablement les 4 niveaux de transformation possibles. Les RH après le coronavirus, c’est principalement la recherche du changement.

Les RH après le coronavirus : l’évolution des compétences managériales

Manager à distance n’a pas été facile : la crise épidémique a été l’occasion pour les entreprises de revoir leur modèle. Aussi, même si le management français n’était pas bien formé pour cette crise, la situation a globalement bien fonctionné. Certaines entreprises s’orientent aujourd’hui vers plus d’autonomie, de confiance et de travail en équipe. Il est impératif de passer plus de temps à donner la direction aux collaborateurs afin qu’ils soient tous alignés sur les mêmes objectifs. Le renforcement de la communication sera la clé de la réussite.

Avec le télétravail, l’heure est à l’autonomie. La mise en place d’un système de contrôle serait contre-productive. Certaines entreprises sont passées d’une culture du présentéisme à une culture du résultat en travaillant sur des attendus. Aussi, il appartient aux managers de faire confiance et de réinventer le travail en équipe à distance avec des routines et un cadre clair. Pour cela, le service des ressources humaines doit accompagner les managers à la transformation. En contrepartie, il faut une culture de la transparence de la part des collaborateurs. Enfin, l’après-coronavirus est l’occasion pour les managers d’insister sur le relationnel en faisant preuve d’écoute, d’empathie et de bienveillance.

Quoi qu’il en soit, le coronavirus est l’occasion pour les RH de s’interroger sur leur capacité à s’adapter aux changements brutaux et mettre en place une nouvelle organisation de travail. Le modèle de l’organisation apprenante pour sortir de la crise est ainsi recherché avec une entreprise agile.

Yasmine BELHO

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire