Et si vous sensibilisiez au handicap autrement ?

par La rédaction

 

Coup d’envoi ce matin de la 20eme semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées. Alors que la loi handicap impose 6% de travailleurs handicapés dans les établissements de 20 salariés et plus, le taux d’emploi des personnes handicapées n’est que 3,1% dans le secteur privé. C’est dire si on est loin du compte. Pour changer la donne sur le sujet, il convient (entre autres) de casser les stéréotypes sur les personnes en situation de handicap. Zoom sur trois outils innovants en matière de sensibilisation au handicap.
 

Codir’athon de Free Handi’se
Depuis 5 ans maintenant, l’association Free Handi’se bouscule les codes dans le domaine du handicap en entreprise en proposant des actions de sensibilisation diverses et variées. Le 13 avril prochain, elle lance le Codir’athon. Le principe est simple : convaincre des grands patrons et membres de comités de direction de participer à une course en faveur de l’intégration du handicap au travail. Faisant fi du « qu’en dira-t-on », ces managers vont devoir mouiller la chemise le temps d’une journée afin d’envoyer un signal fort à leurs salariés et montrer l’engagement de l’entreprise au plus haut niveau. « Le Codir’athon sera aussi l’occasion pour eux de « faire équipe » avec leurs homologues d’autres entreprises et, qui sait, de partager et enrichir leurs convictions sur le sujet », indique-t-on chez Free Handi’se.
 
« Quel collègue êtes-vous ? » par l’agence Tell me the truffe et le cabinet DFD Consulting
Plus que du simple e-learning, «Quel collègue êtes-vous ? » est un programme d’animation digitale ludique visant à sensibiliser les salariés à l’ensemble des sujets liés à la diversité. Dont le handicap bien sûr. En 15 minutes, ce test de personnalité permet à chacun de réfléchir à la manière dont il réagirait concrètement en travaillant avec un collègue handicapé. A travers les questions et les modules d’information, chaque collaborateur peut s’approprier les explications et l’intérêt de la démarche de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Et s’en faire le promoteur au sein de l’organisation. A l’issue de ce parcours digital, le salarié obtient (ou pas), le titre de « super collègue ». Cette récompense est matérialisée par des goodies et des posts partageables sur les réseaux sociaux. A ce jour, plusieurs entreprises, comme RTL ou Monoprix ont déjà implémenté « Quel collègue êtes-vous ? ». « Sa capacité à impliquer nos salariés – en grande majorité issus d’une génération digitale native- et à faire évoluer leurs comportements, nous permet d’aller plus loin que les outils habituels. En outre, le fait de pouvoir disposer d’indicateurs précis nous permettra d’ajuster les orientations de notre politique handicap », argumente Isabelle Dupuy, expert handicap et diversité du groupe Akka Technologies.
 
Handicube de Premiers de Cordée
En plus de multiples initiatives sportives à destination d’enfants hospitalisés, l’association Premiers de cordée mène des actions de sensibilisation au handicap dans les entreprises et collectivités. Pour faire tomber les stéréotypes, elle dégaine son Handicube. Ce cube mobile et ludique est rempli d’outils (lunettes pour simuler un handicap visuel, casques pour diminuer l’audition, attelles de bras et de jambes pour reproduire un handicap moteur) visant à simuler un handicap. Avec cet outil clé en main, les salariés peuvent vivre, sur leur lieu de travail, quelques heures dans la peau d’une personne handicapée. « Cette opération vise à ouvrir les yeux des valides sur le monde du handicap et à favoriser l’intégration des personnes handicapées dans l’entreprise. Aujourd’hui encore, le handicap est un facteur discriminant dans la recherche d’emploi », détaille les responsables de Premiers de cordée. Pour preuve, le handicap est toujours le deuxième motif de saisine du Défenseur des droits. On le retrouve malheureusement aussi en 4ème position dans les dossiers déposés pour discrimination à l’emploi dans le secteur privé.

 

Sylvie Laidet

 

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire