Employeur, comment faire face à un refus de travailler avec un collègue ?

par La rédaction

Tout n’est pas rose au sein d’une entreprise ! En effet, il arrive fréquemment que des disputes surgissent au sein de cette dernière entre collègues. De plus, même si cela est très rare, il est possible qu’un salarié refuse de travailler avec un autre salarié ! Manager, comment devez-vous agir ? Explications !
 
Toutes les entreprises réservent leur lot de surprises mais quand un collaborateur refuse de travailler avec un autre collaborateur, en règle générale, l’employeur ne sait pas de quelle manière il faut agir. Aussi, peut-on considéré ce refus comme une faute pour le collaborateur en question ?
 
Vous connaissez l’adage : on ne peut pas plaire à tout le monde, et bien, il existe même au sein de l’entreprise et bien entendu, il n’est pas question de laisse un conflit durer ! En effet, il est primordial pour le manager ou le service des ressources humaines d’agit vite en cas d’incompatibilité d’humeur ou de mésentente entre deux collègues de travail, au risque de voir la situation dégénérer. Il est impératif d’ailleurs de privilégier une communication formelle et d’essayer de trouver la racine du problème !
 

Attention : la pire attitude, c’est le non-dialogue ou le fait de ne pas voir la réalité en face !

 
D’une manière générale, les malentendus ou incompatibilités d’humeur peuvent vite être réglés mais quand nous avons à faire à un collègue de travail qui refuse de travailler avec un autre, cela devient plus compliqué !
Il faut savoir qu’une mésentente ne peut pas justifier un licenciement. Néanmoins, le comportement d’un salarié peut faire l’objet d’une sanction disciplinaire notamment s’il ne fait pas d’efforts particuliers ou s’il persiste dans son comportement. Dans ce cas bien précis, un licenciement pour faute peut être envisagé en raison notamment du trouble qui peut être causé au bon fonctionnement de l’entreprise. Ce sera à l’employeur d’apporter la preuve d’un manquement du salarié aux obligations contractuelles résultant de son contrat de travail.
C’est d’ailleurs ce qu’a prononcé la Chambre sociale de la Cour de Cassation dans un arrêt du 6 mars dernier en précisant qu’« un salarié déjà averti qui refuse de travailler avec un collègue comment une faute rendant impossible son maintien dans l’entreprise ».
 
Notez-le : il en va de la responsabilité de l’employeur si ce dernier n’intervient pas en cas de conflit ! En effet, il doit tout mettre en œuvre pour apporter une solution au conflit qui nait au sein de son entreprise !
 
Nous vous rassurons tout de même : ce genre de situation ne se présente tout de même que très rarement. Il est certain que ce n’est pas drôle mais nous sommes obligés d’une certaine manière de travailler avec des personnes parfois exaspérantes. Il faut juste partir du postulat que dans le cadre professionnel, nous avons tous le même objectif, à savoir avancer dans la même direction !

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire