Ai-je le droit d’arriver en retard le jour de la rentrée des classes ?

par La rédaction

Comme chaque année, nos chers enfants reprendront le chemin de l’école. Cette année, pour la plupart, ce sera le jeudi 1er septembre 2016. Se pose toujours la question de savoir si j’ai le droit, en tant que parent, d’arriver en retard pour accompagner mes enfants pendant cette étape primordiale de leur vie. Est-ce toléré ? Voici ce que nous vous proposons !

 

Quels sont vos droits pour la rentrée scolaire ?

Il n’y a aucune précision dans le code du travail concernant la rentrée des classes ! Et pourtant, c’est une étape plus qu’importante dans la vie de vos enfants.

La rentrée des classes est stressante aussi bien pour vos enfants que pour vous, en tant que parents. Soyez donc dans les règles pour obtenir la possibilité d’arriver en retard !

En amont, il convient de vérifier ce que prévoit la convention collective. En effet, certaines d’entre elles octroient une journée d’absence aux parents dont les enfants sont en âge d’être scolarisés. C’est le cas notamment pour certaines branches d’activité comme la pâtisserie qui prévoit une journée pour les mères ou les pères dont l’enfant entre la première fois à l’école.

Notez-le : lorsque ces dispositions sont prévues par la convention collective, elles s’imposent à l’employeur.

Enfin, afin de faciliter l’articulation vie privée – vie professionnelle, certaines conventions collectives prévoient des dispositions particulières concernant la rentrée des classes.

 

L’arrangement avec votre employeur !

Il est plus que conseillé de s’arranger avec son employeur. En effet, dans un premier temps, il convient de le prévenir bien à l’avance pour qu’il puisse accepter votre demande. Assurez-vous évidemment d’obtenir son accord ! Ce dernier peut évidemment refuser votre demande.

Notez-le : il est préférable de faire un mail à votre manager pour avoir une trace écrite de son acceptation et éviter un éventuel litige.

N’oubliez pas le principe que tout retard ou absence doit être autorisé par votre employeur !

Par ailleurs, proposez-lui de rattraper en amont ou en aval les heures d’absences, cela montrera indéniablement votre bonne foi.

Si cela est possible, vous pouvez également demander à vous absenter une journée complète. Posez dans ce cas une journée de congé (cette éventualité est très rare) ou de RTT. Si vous n’en avez plus, il est toutefois possible de poser une demi-journée de congé sans solde. Vous ne serez évidemment pas rémunéré !

Notez-le : dans les entreprises avec des horaires variables, la question ne se pose pas.

Par ailleurs, que risquez-vous en cas d’absence non autorisée par votre employeur ? Ce dernier a la possibilité de déclencher une procédure disciplinaire à votre encontre. En effet, il s’agit d’un retard non justifié par la force majeure car la rentrée des classes est « prévisible ».

Notez-le : la plupart des employeurs se montrent tolérant ! Il convient juste d’assurer la continuité du service et il faut que l’absence ne désorganise pas ce dernier.

 

Yasmine Belho

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire