3 bons conseils pour vous lancer dans le recrutement appréciatif !

par La rédaction

Le recrutement appréciatif est une méthode pour embaucher un candidat en se basant uniquement sur sa personnalité. Elle permet notamment au recruteur de faire comprendre au candidat ce qu’on attend de lui de façon déguisé. Ainsi, le choix de la question posée au candidat lors de l’entretien est très important.
En effet, si vous demandez à quelqu’un « qu’est-ce qui ne va pas ? », il se concentrera uniquement sur le négatif. En revanche, si on lui demande « qu’est ce qui va bien en ce moment ? » il saura répondre positivement. C’est la même logique pour le recrutement. Pour poser la ou les bonnes questions lors d’un entretien, trois conseils vous sont proposés.
 

#1 Analyser le poste et son environnement

Le recruteur doit pour poser les bonnes questions, savoir parfaitement dans quelles conditions le poste à pourvoir s’effectue. Est-ce donc un poste pour un profil très autonome ? Ou au contraire plutôt pour un équipier modèle sur qui on peut compter ? Tout dépend de l’environnement du poste en question. En effet, soit il s’agit d’un cadre plutôt stable pour le salarié soit il est a contrario très mouvant.
 

#2 Rechercher les sources de la motivation du futur salarié

Le recruteur doit comprendre ce qui va permettre de susciter l’engouement du candidat dans son futur poste. Il doit savoir si son intérêt passera plutôt par des défis, par une plus grande autonomie ou par du soutien. Le recruteur doit également savoir si le poste requiert plutôt un profil pour soutenir l’effectif ou en contraire pour le diriger. Ce sont donc les conditions dans lequel le futur salarié va travailler pour se sentir le plus à l’aise possible.
 

#3 Trouver les sources de reconnaissance du candidat

Le salarié est en quête de sens dans son travail. Il faut donc savoir dans quelle mesure le salarié sera fier de son travail. S’il préfère faire profiter les clients du fruit de son travail caché derrière un bureau ou au contraire être sur le devant de la scène. D’autres préféreront avoir un supérieur hiérarchique capable de reconnaître leur travail au quotidien. Il faut donc organiser les équipes de travail selon le profil du candidat. Le recruteur doit tout simplement trouver la façon dont le salarié préfère évoluer dans sa fonction.
 
Quelques exemples de questions appréciatives réussies :
Pouvez-vous me raconter une expérience où vous avez permis vos collaborateurs d’atteindre un ou des objectifs, et dont vous êtes particulièrement fier ?
Pouvez-vous me raconter une expérience où vous deviez diriger une équipe et dont vous êtes particulièrement fier ?
Pouvez-vous me raconter une expérience où vous étiez en totale autonomie et dont vous êtes particulièrement fier ?
Ce type de question permet de démontrer la personnalité du candidat. En fonction des réponses, le recruteur est capable de repérer les corrélations entre le profil du candidat et le poste à pourvoir.
 
Timothée DECAUDIN

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire