Podcast une idée RH : Soft Skills, un avantage concurrentiel incontournable pourtant difficile à développer en entreprise

par rh_dev

Bienvenue dans le podcast de myRHline, le podcast qui décrypte les tendances et les actualités RH pour les RH. Dans cet épisode, nous allons parler de soft skills.

Précisons-le parce que c’est important : on peut traduire littéralement soft skills par compétences douces. C’est-à-dire, l’ensemble des compétences humaines et comportementales d’une personne.

Et le constat que nous faisons est le suivant : ces compétences douces sont très recherchées en entreprise et pourtant très compliquées à développer en interne. Alors, pourquoi est-il si difficile de développer les soft skills de ses collaborateurs ?

Eh bien la première difficulté que rencontrent les entreprises se heurte à la définition des soft skills. Il faut savoir que les soft skills sont difficiles à définir.

Pourquoi ?

Eh bien c’est une notion polysémique. Il est ainsi difficile de circonscrire la notion de soft skills à une seule définition. Voici donc 3 définitions différentes qui couvrent l’ensemble des acceptions du terme.

Premièrement, les soft skills se définissent par opposition aux hardskills. Les hardskills sont des compétences techniques. Par exemple, un pâtissier dispose de compétences techniques pour préparer un macaron. C’est son savoir-faire. A l’inverse, les soft skills désignent l’ensemble les caractéristiques qui ne relèvent pas du savoir ou du savoir-faire.

Deuxièmement, les soft skills sont les caractéristiques de l’individu qui relèvent de sa personnalité et qui lui permettent de réussir. Revenons-en à notre pâtissier. Son savoir-faire est indispensable à la production des pâtisseries. Mais la production de pâtisseries ne pourrait pas voir le jour sans salariés, ni clients. Le pâtissier a donc tout intérêt à faire ressortir sa personnalité affable avec ses équipes et ses clients, s’il ne veut pas les voir fuir chez un concurrent plus aimable. Cette intelligence émotionnelle permet au pâtissier de réussir à faire tourner sa boutique.

Troisième et dernière définition, les soft skills sont les capacités d’un individu à s’adapter à son contexte professionnel. Notre pâtissier a deux métiers. Il est à la fois artisan et commerçant. Il doit être en capacité de s’adapter à ces deux casquettes et de jongler entre les deux. Ce sont donc les compétences humaines qui lui permettent de s’adapter car ce sont des compétences transférables d’un métier à l’autre.

Articles RH relatifs

1 commentaire

Le podcast pour comprendre le soft skills par |... novembre 15, 2021 - 9:10

[…] Dans cette épisode de "une idée RH", on vous explique tout sur les softs skills et comment s'y prendre en entreprise…  […]

Répondre

Laisser un commentaire